creation site internet web designer site internet Nunc et Semper : Médailles
Nunc et Semper : Pendentifs
Nunc et Semper : Mailles
Nunc et Semper : Alliances
Nunc et Semper : Joaillerie
Nunc et Semper : Chevalières
Nunc et Semper : Gravure
Nunc et Semper : Rachat d'or
Nunc et Semper : Galerie


Nunc et Semper : Médailles
Nunc et Semper : Pendentifs
Nunc et Semper : Mailles
Nunc et Semper : Alliances
Nunc et Semper : Joaillerie
Nunc et Semper : Chevalières
Nunc et Semper : Gravure
Nunc et Semper : Galerie

Bijouterie durable

Atelier

Médailles
Pendentifs
Mailles
Alliances
Joaillerie
Chevalières
Gravures
Galerie

"NUNC et SEMPER" est une MARQUE déposée à l'Institut National de la Propriété Industrielle


sous numéro 12.3.966.907.


Elle appartient à la SOCIETE DUCROS.




MENTIONS LEGALES :


DUCROS SARL.


Fabrication de bijouterie fondée en 1924 par M. Léon Ducros.


Droit de Frappe du Ministère des Finances du 26 décembre 1926.


Délégation du Poinçon d'Etat N° 69.047/04.


Poinçon de Maître : E-D - Symbole "Flèche vers le haut".


Siège Social : Boîte Postale 18 - 69480 ANSE


S.A.R.L. au capital de 18 294 euros.


SIRET N° 301 166 120 -


Registre des Métiers et du Commerce de VILLEFRANCHE SUR SAONE


Gérante associée : Madame Claire LAGNEAU.


Capital social détenu à 100% par Jean-François et Claire LAGNEAU.


PROPRIETE INTELLECTUELLE


Tout le contenu du présent site, incluant, de façon non limitative, les graphismes, images, textes, vidéos, animations, sons, logos, gifs et icônes ainsi que leur mise en forme sont la propriété exclusive de la société DUCROS SARL à l'exception des marques, logos ou contenus appartenant à d'autres sociétés partenaires ou auteurs.

Toute reproduction, distribution, modification, adaptation, retransmission ou publication, même partielle, de ces différents éléments est strictement interdite sans l'accord exprès par écrit de DUCROS SARL. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.3335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. Le non-respect de cette interdiction constitue une contrefaçon pouvant engager la responsabilité civile et pénale du contrefacteur. En outre, les propriétaires des Contenus copiés pourraient intenter une action en justice à votre encontre.


DUCROS SARL est identiquement propriétaire des "droits des producteurs de bases de données" visés au Livre III, Titre IV, du Code de la Propriété Intellectuelle (loi n° 98-536 du 1er juillet 1998) relative aux droits d'auteur et aux bases de données.


Les utilisateurs et visiteurs du site internet peuvent mettre en place un hyperlien en direction de ce site, mais uniquement en direction de la page d’accueil, accessible à l’URL suivante : www.ndsm.fr, à condition que ce lien s’ouvre dans une nouvelle fenêtre. En particulier un lien vers une sous page (« lien profond ») est interdit, ainsi que l’ouverture du présent site au sein d’un cadre (« framing »), sauf l'autorisation expresse et préalable de DUCROS SARL.


Pour toute demande d'autorisation ou d'information, veuillez nous contacter par email : ducros.sarl@wanadoo.fr. Des conditions spécifiques sont prévues pour la presse.

Fermer cette fenêtre

NUNC et SEMPER – Principes et Fondements.


Entretien avec J-F Lagneau, fondateur de la marque, responsable de fabrication, médailleur, graveur, salarié associé de la Société Ducros.



Pourquoi avoir créé une nouvelle marque de bijouterie alors que la Société Ducros en exploite déjà trois ?


Justement, pour une raison pratique.


En effet, jusqu’à aujourd’hui, la Société Ducros exploitait  3 marques :

une pour les médailles qui est « Marie-Or »,

une pour la joaillerie qui est « Saint-Cyprien-bjo » et

une pour la gravure qui est « jeff-graveur ».


Il apparaît avec le temps que cette dispersion n’est pas efficace : triple catalogues, triple écrins, triple sites… et au final, triple « images » pour nos clients, qui ne savent plus très bien à quelle casquette ils doivent s’adresser…


Nous avons voulu rassembler tous nos métiers sous une seule et même marque, qui ne « cloisonne » pas les activités.



Pourquoi  alors ne pas avoir pris le nom de la Société qui est « Ducros », tout simplement ?


Parce que « Ducros » est un nom quasiment « commun » en France, et que de grandes Sociétés s’appellent déjà par ce nom.


Lorsque nous avons racheté les « parts sociales » d’une Société qui s’appelait « Ducros », (bien avant nous, puisqu’elle a été fondée par Monsieur Léon Ducros, il y plus de 80 ans), nous avons gardé le nom de cette Société en tant qu’appellation juridique, car elle avait déjà une certaine notoriété dans le petit monde de la bijouterie Lyonnaise.


Désormais, nous voulions trouver un nom commercial qui ait une vraie signification.



Comment en arrive-t-on, à travers cette démarche, au nom « Nunc et Semper » ?


Le choix du nom d’une marque est un long cheminement…  Il y a de nombreuses directions possibles… On tâtonne, on demande les avis des gens, on affronte des contradictions…


La priorité absolue à travers ce nom, c’était d’évoquer à la fois une notion de « durée » et de « transmission des savoir-faire ».


« Nunc et Semper » correspond tout à fait à ce double objectif puisque cela signifie « Maintenant et pour toujours ».



Fallait-il employer le latin ?


Rien n’est parfait, c’est sûr …


En fait, l’emploi du latin a une double conséquence :


- soit nous avons à faire à un latiniste, et dans ce cas le visiteur comprend tout de suite ce que nous voulons dire. Mais il ne faut quand même pas être un grand latiniste pour comprendre cette locution ancestrale extrêmement connue.


- soit nous avons à faire à quelqu’un qui ne comprend pas ce nom et dans ce cas, le visiteur est appelé à s’interroger. Faire interroger un visiteur rien que sur le nom d’une marque, les gens du marketing vous diront que c’est intéressant …



On a quand même l’impression que ce nom ne fait pas très « moderne »…


Pour nous, c’est le contraire !


En effet, ce qui est « moderne » aujourd’hui est appelé à vieillir. Regardez le « cahier des tendances », que les bijoutiers reçoivent chaque année : les objets qui étaient présentés comme « tendance » il y 5 ans sont complètement « out of date » 5 ans plus tard. Tandis que ce qui est « intemporel », c‘est un article qui est fabriqué aujourd’hui, et qui gardera tout son sens dans 50 ans.


J’aime beaucoup cette citation que l’on trouve dans le magnifique « Métiers d’art, l’excellence Française » (Hélène Farnault - Editions du Chêne - Page 48) : « La tradition … est au-delà de la temporalité. Elle ne se rapporte pas à ce qui est advenu mais à ce qui est permanent … Elle ne s’institue pas à rebours de la nouveauté, mais constitue le fonds duquel les mutations doivent provenir pour acquérir signification, durée … » - Joseph Macé-Scaron.



Comment se manifeste l’« intemporalité » que vous revendiquez ?


Nunc et Semper » est exploitée par une entreprise qui a 85 ans d’âge, qui frappe des médailles ou des chevalières, fait des bagues comme les « Pompadour », ou grave le métal à l’échoppe sèche, en respectant des règles de l’art qui sont plus vieilles qu’elle. Nous sommes fiers de notre savoir-faire, et nous souhaitons seulement le faire perdurer, sans l’opposer à une prétendue « modernité » souvent artificielle.


En ce qui concerne la « forme » de ce site, nous avons mis l’accent sur la photo, au détriment de la vidéo. Nous pensons que le bel objet doit pouvoir se regarder, se contempler, s’admirer. La photo arrête le temps. Elle pose l’objet. Elle le valorise comme un tableau, comme une architecture : cela se contemple.




Néanmoins, un site qui ne propose pas de vidéos, aujourd’hui, ne peut pas être un site qualifié de « moderne » ...



Pour nous, un objet qui bouge dans une vidéo souvent virtuelle, n’est pas plus valorisé que s’il ne bouge pas dans le silence sur fond blanc.


De plus, nous avons souhaité rendre le visiteur « actif », c'est-à-dire qu’il doit survoler des « boutons » pour rendre visible les photos de notre site. Les photos ne défilent pas toutes seules. Le visiteur maîtrise le temps qu’il souhaite donner à la contemplation de chaque objet qu’il regarde.




Finalement, « Nunc et Semper » arrête le temps  …


Non,  je ne crois pas…Nous sommes bijoutiers, rien d’autre. Dans notre petit domaine, nous espérons que nos visiteurs se feront plaisir en regardant des bijoux, parfois très simples comme un jeton gravé à la main, mais toujours faits avec amour et passion…


Ce sont  ces petites choses qui font les grands bonheurs, les grands souvenirs…


Je viens de lire une pensée rapportée par Bruno de Cessole, qui cite un ouvrage paru sur un écrivain peu connu, Jean-René Huguenin, qui disait : « Le goût des choses périssables est sacrilège. Je veux consacrer ma vie à affirmer mon amour des choses qui demeurent… »


Sans aller jusqu’au « sacrilège », il est réconfortant de savoir qu’au siècle de la « branchitude » et du « jetable », il y a des choses « qui demeurent ». Ces choses-là  « n’arrêtent pas le temps ». Elles passent au milieu de lui, sans être altérées par « l’énervement prodigieux » du zapping de notre époque.


Ces « objets qui ont une âme », sans doute sont-ils autre chose que de simples « choses ».



Vous voulez ajouter une précision à propos de la forme du site ...



Oui… ce site est artisanal, comme 90% de notre production. Il n’est pas sans défaut. Néanmoins, tout y est « authentique ». Toutes les photos ont été prises par nos soins, avec un éclairage neutre, et publiées sans retouches.  Je dis cela parce qu’aujourd’hui, beaucoup de sites présentent des photos de bijoux « virtuels », c'est-à-dire qu’on croit que le bijou existe vraiment mais en fait, c’est un « rendu réaliste » d’une image 3D faite avec des logiciels spécialisés.


Chez « Nunc et Semper », il n’y a aucune image virtuelle ou autre artifice destiné à embellir ou à déformer les affaires.


  

Fermer cette fenêtre

REFLEXION SUR LES PRIX

Fermer cette fenêtre

"DELAIS et EMBALLAGES.

Fermer cette fenêtre

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

Fermer cette fenêtre

QUI a FAIT ce SITE ?

Fermer cette fenêtre

DEPLACEMENTS à DOMICILE -

Fermer cette fenêtre

FOIRE aux QUESTIONS -

Fermer cette fenêtre